Plein air

with 3 commentaires

Une première en plein air.

Pochade box
Pochade box

C’est au pied de la chapelle Notre Dame de vie et donc à une vingtaine de mètres du mas Notre Dame de vie où Picasso a vécu ses douze dernières années que je me suis installée pour une première pochade en plein air. Si on fait abstraction des murs végétaux des somptueuses propriétés et des caméras de surveillance, ce lieu est toujours idyllique.

 

notredamedevie
Notre Dame de vie

Mon idée de départ était de peindre la chapelle. Elle a été peinte par Maurice Gottlob, qui a peint Mougins et ses environs et chose plus surprenante peinte aussi à plusieurs reprises par Winston Churchill lors de ses vacances chez les Guiness qui résidaient dans le mas occupé plus tard par Picasso. Une reproduction du tableau de Churchill est posée à l’endroit exact où il s’est placé pour peindre face à l’entrée de la chapelle et avec, à sa droite, légèrement en contrebas les jardins et le mas.

J’ai dû renoncer à peindre la chapelle qui était à contre jour et choisir un autre sujet : la vue dans la direction opposée depuis la chapelle sur le village de Mougins.  Je me rends compte de la difficulté de ce sujet qui comporte un moyen plan assez fouillé avec le village et  quelques collines, un lointain peu présent dans mon cadrage et un avant plan très étoffé d’arbres et de végétaux divers. Un vrai casse tête. Alors… satisfaite…non, mais heureuse… oui car cette première sortie m’a permis de me familiariser avec mon matériel, de peindre en public (j’avais choisi ce lieu pour son calme malgré le fait de ne pas être très isolé) et de « gérer » les quelques personnes qui ont souhaité voir mon travail. Je n’ai rencontré que des personnes très respectueuses ce qui était bien agréable pour une première sortie mais il faut savoir mettre fin à une conversation sympathique car on peut perdre un temps précieux.

Je ne vous montre pas mes tableaux qui sont des premières expériences de paysage et de plein air. Je suis sortie peindre trois fois en extérieur cette semaine ( j’ai même fini par peindre la chapelle) et j’espère petit à petit apprendre et progresser suffisamment pour montrer mes tableaux réalisés de cette manière. Je n’abandonne pas la nature morte, loin de là, c’est au contraire un thème qui continue de me passionner et dans lequel je compte investir beaucoup de temps. D’après Hareux, la peinture de nature morte est un excellent préambule à la peinture de paysage, quant à Victor Binet son conseil pour aborder le paysage est « d’étudier les maitres dans les musées, prendre les conseils d’un artiste de talent… et faire continuellement des études d’après nature. Voilà en un mot la meilleure et la seule méthode pour faire des progrès rapide ».

 

churchill-mougins
Winston Churchill peintre

 

gottlob
Maurice Gottlob

 

 

3 réponses

  1. JonInFrance
    | Répondre

    C’est très complet comme experience. Bravo. L’idée que le NM (entre autres) prépare pr le paysage est bien connu. L’endroit est splendide. J’ai le livre de Churchill sur la peinture – il adorait ça! Tu as bien résumé les problèmes aussi – ce n’est pas évident! – mais toujours une expérience forte – tu ne trouves pas?

    • Valérie
      | Répondre

      L’en-tête de cette page m’a bien amusé : « Winston Churchill, peintre britannique  » 😀
      http://www.museumsyndicate.com/artist.php?artist=667
      Tu me diras si le livre est intéressant… peut être sur ton blog !

      En effet Jon, c’est une belle et forte expérience et bien sûr une toute autre perception qu’en atelier. Et cette lumière !! Après ces quelques sorties je suis d’autant plus admirative des peintres de plein air qui se confrontent au réel et j’y trouve aussi ce que j’apprécie particulièrement en travaillant d’après nature : le bonheur de l’observation (regarder longuement et petit à petit percevoir des nuances, des couleurs qui ne s’offrent pas au premier coup d’oeil)

  2. JonInFrance
    | Répondre

    Merci!

Répondre